Dirigeants et investisseurs : les quatre étapes pour relier dynamisation des collaborateurs et résultats financiers.
17 décembre 2015

Dirigeants et investisseurs, comment quantifier les impacts financiers et extra-financiers de la transformation d’une entreprise ?

Les dirigeants d’entreprises et les gestionnaires de fonds d’investissement trouvent ici une réponse à leur besoin de quantifier les impacts financiers et extra-financiers lorsqu’ils engagent des missions de dynamisation et transformation.

Vous êtes dirigeant d’entreprise ou vous êtes à la tête d’un fonds d’investissement. Vous avez l’habitude de valoriser les entreprises sous l’angle financier. Alors comment réagissez-vous lorsqu’un cabinet comme le nôtre vous propose d’ “activer les ressources internes humaines” ? Vous pouvez vous demander ce que cela peut apporter en termes de valorisation de votre entreprise. En tant que dirigeant ou investisseur, vous avez besoin d’instruments de mesure concrets, aussi bien avant, pendant qu’après la mission.

____

Calculer le potentiel de valorisation chiffré de la dynamisation des collaborateurs.

Avant que la mission ne démarre, nous vous proposons des indicateurs chiffrés pour mesurer le potentiel de valeur de la mission et son impact financier. Ces éléments sont de nature à faciliter la prise de décision.

Concernant PROPULSAR, nous pratiquons de la façon suivante. Nous vous invitons à compléter le simulateur SCORE DTI en 30 secondes : www.pro-pulsar.com/simulateur. La valeur potentielle créée par le PROGRAMME PROPULSAR D’ACTIVATION est évaluée.

La valeur potentielle créée par le PROGRAMME PROPULSAR D’ACTIVATION est évaluée. Vous êtes à même de connaître le niveau d’amélioration des résultats opérationnels de votre entreprise, tant en % qu’en millions d’euros.

 

Exploiter les indicateurs de suivi.

En cours de mission, nous quantifions régulièrement la qualité des relations dans l’entreprise. Ce qui nous permet de construire des indicateurs pertinents de suivi. En cours de mission, l’évolution des indicateurs donnent des indications précises sur le processus à l’œuvre. L’indicateur de suivi se base sur la quantification de la qualité des relations intra et interservices. (Voir article précédent)

 

Les impacts de nos missions sont financiers et quantifiés.

Nos missions créées de la valeur mesurées en fin de mission. Par exemple, dans un marché en contraction avec des prix qui baissent, un client voit ses résultats passer en un an de pertes limitées mais récurrentes à + 5 %, avec une augmentation du chiffre d’affaires de + 60 %. Centrées sur la performance humaine, il est clair que nos missions apportent pérennité économique et valorisation de l’entreprise. (Voir article précédent)

 

Les impacts de nos missions sont aussi extra-financiers et quantifiés.

Nous avons sélectionné le référentiel d’évaluation du cabinet Ethifinance et complété le tableau ci-dessous. Vous pouvez observer que nous avons un impact significatif sur la Gouvernance, le Social et les Parties prenantes. Prochainement, nous comptons développer une approche pertinente de l’Environnement.

Impact

Impacts du PROGRAMME PROPULSAR d’ACTIVATION

 

L’étude de Polytechnique nous aide à quantifier les impacts extra-financiers.

Elle a été réalisée en 2012 par la chaire “Finance Durable et Investissement Responsable” de l’Ecole Polytechnique et de la Toulouse School of Economics, l’AFIC et Eurazeo PME. Elle se focalise sur la valorisation de la performance extra-financière (ESG) des entreprises par les investisseurs en capital. Elle établie une corrélation nette entre les enjeux ESG et la valorisation de l’entreprise.

L’objectif de cette étude est d’identifier concrètement la plus-value potentielle d’une entreprise bien gouvernée, bien gérée sur les plans environnemental et social et, à l’inverse, la valeur que peut détruire une mauvaise gestion de ces enjeux.

Voici l’impact d’une surperformance ou d’une sous-performance ESG sur la valorisation des entreprises :

Impact1

Autre point important de l’étude, les mauvaises pratiques ESG diminuent de 30% la probabilité de réaliser l’investissement initial.

Nous remarquons qu’Environnement, Social et Gouvernance ne sont pas des critères équivalents. La Gouvernance apparaît comme l’enjeu le plus sensible.

 

Implications pour les investisseurs.

La capacité à évaluer la performance ESG d’une entreprise constitue un outil de négociation dans les phases d’acquisition d’une entreprise. De plus, la capacité à manager les critères ESG peut être source d’amélioration de la valeur pendant la phase de détention.

 

Implication pour les dirigeants.

Les résultats de cette étude impliquent en tout premier lieu que les mauvaises pratiques ESG peuvent impacter l’accès au capital. Améliorer la performance ESG de son entreprise apparaît comme une façon de protéger sa valeur et le coût d’accès aux capitaux.

 

Créer de la valeur grâce à une combinaison de performances financières et extra-financières.

Comme le précise Olivier Millet, Président du Directoire d’Eurazeo PME : “Cette étude renforce la conviction, de plus en plus partagée, qu’une combinaison pragmatique de performances financières et extra-financières crée durablement de la valeur pour l’entreprise et ses actionnaires.”

 

Booster vos résultats dans la durée.

Nous invitons les dirigeants et les investisseurs qui souhaitent booster les résultats financiers et extra-financiers de leurs entreprises, à prendre la mesure concrète de l’efficacité de nos techniques.

 

Contacter Luc Chrétien, Directeur Associé de PROPULSAR.

A cet effet, aller en bas de la page d’accueil du site www.pro-pulsar.com et cliquer sur le bouton “Contacter un Conseiller ” ou appeler au 09 52 67 12 46.

 

Consulter la synthèse de l’étude de l’Ecole Polytechnique à partir du lien : http://www.eurazeo-pme.com/index.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *